+33 498 045 493

LE windsurf

Qu’est-ce que le windsurf ?

Profitez de vos vacances au bord de la Méditerranée pour vous initier au windsurf. Connaissez-vous tous les secrets de cette pratique très connue des hyérois ?

01

D’où ça vient ?

 

C’est un sport de glisse qui a débarqué en France au début des années 70. Il fait son entrée aux jeux olympiques en 1984. Si vous êtes amateurs de sensations, ce sport est fait pour vous !

Mais ce sport est né bien avant. C’est un jeune anglais, Peter Chilvers, qui en a eu l’idée au début des années 60. Il a imaginé ce qui s’apparente à l’ancêtre de la planche à voile.

Puis c’est en 1964, aux États-Unis, qu’un américain du nom de Newman Darby, développe le concept en y installant un mât et une voile sur une planche. Il ne met pas moins de deux ans pour mettre au point son invention sans grand succès.

C’est un français du nom de Serge Loiselot, qui, en 1965, dépose un brevet pour le « plateau à voile » entièrement démontable.

Par la suite, en 1968, un surfeur du nom de Hoyle Schweitzer et un ingénieur aéronautique, Jim Drake, mettent au point un système de joint universel. Cette invention leur permet d’orienter le gréement en tous sens. Le wishbone est également l’une de leurs inventions. C’est un double arceau qui permet de tenir le fameux gréement. Son nom lui vient de sa forme qui rappelle un os, dont les deux créateurs se sont inspirés. Le brevet d’invention fut déposé à l’USPTO le 27 mars 1968.

02

L’équipement

À ce jour, la planche à voile, appelée également windsurf (nom anglais), voit son équipement beaucoup plus minimaliste.

Pour pouvoir pratiquer ce sport, il suffit de vous équiper d’une planche ou d’un flotteur, ainsi que d’un gréement articulé à la planche par la base du mât.

La planche à voile se pratique debout. C’est le pratiquant, appelé véliplanchiste, qui soulève puis maintient le mât et la voile en position active et qui l’oriente au gré du vent.  

Pour obtenir le comportement souhaité, il faut être extrêmement précis en ce qui concerne les réglages du matériel. Pour que le matériel flotte, il faut que la planche mesure entre 2,20 et 2,90 m et que le volume soit de 60 à 260L. Le gabarit du véliplanchiste et la force du vent déterminent la taille de la voile. Elle doit faire de 1,1m pour les enfants, à 12,5m2 environ.

La taille du mât varie également. Sa longueur est comprise entre 3,40 et 5,80 mètres.

03

Les figures

Il existe deux types de freestyle pour le windsurf : le old-school et le new-school.

En ce qui concerne le freestyle old-school, les figures, se faisant généralement sans grand saut, sont moins impressionnantes que le freestyle new-school.

Parmi ces figures, on trouve le « duck jibe ». Il faut passer de l’autre côté de sa voile en la contournant l’extérieur et en inversant sa position de pied. On trouve également le « Flaka », qui consiste à faire un 360° au ras de l’eau en tournant autour du nez du flotteur.

Le freestyle new-school est plus accrobatique. La figure la plus basique est le « speed loop » : rotation avant avec le matériel en faisant vriller la planche au-dessus de soi.

Parmi les différentes figures, il y a le « backloop » qui est un salto arrière avec propulsion sur une vague et le « frontloop » qui est un salto avant avec propulsion sur une vague.

.

04

Où faire du windsurf à Hyères ?

À Hyères, le spot le plus connu est celui de l’Almanarre. Ce spot est de toute beauté et rares sont les jours sans vent. Cette plage est un super terrain de jeu pour les amateurs de sensations fortes. Les différentes pratiques y sont possibles : freeride, slalom, foil, ainsi que waveride. L’Almanarre permet de varier les pratiques grâce à son double tombolo

.

DÉCOUVREZ AUSSI :

WINDSURF